Accueil
Centre neurofit
Approche Neurofit
Network Spinal Analysis
Neurologie chiropratique
Kinésiologie appliquée
Médecine fonctionnelle
Education Wellness
Chiropratique traditionnelle
Ressources
BLOG
Agenda
UNIVERSITE WELLNESS
en cours d'élaboration DR. YANNICK PAULI
en cours d'élaboration GUERIR LE CERVEAU
en cours d'élaboration


Contact  |  Horaire/Accès  |  Plan du site  |  Informations légales  |  Fiabilité de l'information
Network Spinal Analysis / Stress et physiologie
retour sur le sommaire imprimer cet article envoyer cet article à un ami
Etes-vous un blessé ambulant?
Voilà que vous vous levez un matin et votre bas du dos semble avoir pris 50 ans en une nuit. Vous êtes endolori, tout raide, et prenez autant de temps que la doyenne du village pour sortir du lit, sauf que, elle, elle peut encore mettre ses chaussettes toute seule. Ou peut-être votre dos vous a-t-il lâché en sortant les valises du coffre de la voiture, en jardinant, ou en attachant vos chaussures? Peut-être avez-vous plutôt des tensions dans la nuque à force d'être devant l'ordinateur et d'avoir des nuits raccourcies pour tenir les dates limites de vos projets ? Quelques maux de tête par ci, par là qui s'intensifient et se font plus fréquents ? Peut-être est-ce votre estomac qui vous rappelle à l'ordre, vous n'arrivez plus à digérer comme par le passé ? Le souffle un peu plus difficile ? Le sommeil moins profond, moins réparateur ? Ou entrecoupé de réveil ? Irritable, fatigué ? Sur les nerfs ? Quelques petits trous de mémoire, un peu plus de difficultés à se concentrer ? Des erreurs qu'on ne faisait pas par le passé ? Un peu de déprime ou d'anxiété ? En espérant tout de même que le destin ne vous réserve pas le même sort qu'à votre voisin du dessous, qu'une crise cardiaque sans signes annonciateurs à emporté au « grand âge » de 49 ans, laissant derrière lui une veuve et deux enfants.

La toute grande majorité des gens a une approche très réactive de la santé. La médecine traditionnelle, trop préoccupée à traiter en urgence les problèmes les plus graves, ne nous a pas enseigné les stratégies nécessaires à rester en bonne santé. Quand les bobos apparaissent, on fait avec. On attend que cela passe, parce que l'on sait, au fond de nous, que, la plupart du temps, notre organisme a les capacités innées de reprendre le dessus. Quand les bobos, les symptômes ou les douleurs persistent, où qu'ils nous préoccupent, nous consultons. Au final nous suivons un traitement qui, la plupart du temps - qu'il soit prescrit par un médecin classique, un chiropraticien, un ostéopathe ou un autre praticien de thérapie naturelle - nous ramène exactement au point où nous en étions, moins le bobo, symptôme ou douleur. Fondamentalement, nous n'avons rien changé à notre manière d'être et nous reprenons notre style de vie quotidien, celui-là même qui était la cause du problème en premier lieu. Et nous continuons ainsi jusqu'au prochain épisode. Et d'épisodes en épisodes.

Nous suivons la meute des réactifs de la santé, de ces « blessés ambulants » [« walking wounded »1] qui rempliront, dès un certain âge les statistiques des pathologies médicales. Pour bien faire, comme tout le monde, nous remplissons les critères du « bon européen moyen » qui malgré qu'il ait a sa disposition un système de santé - qui devrait plus justement être appelée système de maladie - qui coûte des milliards par année, souffre de surpoids ou d'obésité, de 4 à 6 rhumes ou grippes par année, de dépression chronique légère, de manque de vitalité et qui, dans sa 6ème décade souffrira de maladies chroniques au point de devoir prendre entre 4 et 10 médicaments par jour, pour finir par décéder dans sa 7ème décade (ou 8ème pour les femmes) d'une maladie cardiaque ou d'un cancer - s'il n'est pas mort d'ici là, tué par une erreur médicale [2].

Seulement voilà. Personne n'est dupe. Chaque personne se rend bien compte que tout n'était pas en ordre le jour avant l'apparition des douleurs ou des symptômes. Tout n'est pas arrivé d'un coup.
Tel un vase que l'on rempli goutte après goutte et qui finit par déborder, nos tissus se remplissent de tensions et de dysfonctions, jusqu'au jour où ils finissent par déborder et envoyer un message de détresse : douleur ou symptôme.

D'ou viennent donc ces problèmes et quel en sont les causes ?

L'environnement et le stress

Les statistiques sont catégoriques : entre de 70-90% des affections et des maladies qui nous touchent sont liées à notre style de vie et à notre environnement. Le grand responsable : le STRESS.

Près de 70% des visites effectuées chez le médecin le sont pour des troubles liés au stress.

Nous le savons tous. Nous savons tous ce que nous devons faire pour nous prémunir et vivre une vie pleine de succès et de vitalité. Pourtant bien peu d'entre nous appliquent les principes essentiels d'un style de vie sain. Par exemple, une étude publiée dans la prestigieuse revue médicale « Annals of Internal Medicine » a montré que seul 3% de la population suivait un style de vie sain !
Pire encore, leur définition d'un style de vie sain n'était pas très poussée : il s'agissait de :

  • ne pas fumer,
  • maintenir un poids corporel sain,
  • consommer au moins 5 portions de fruits et légumes par jour et
  • avoir une activité physique régulière (au minimum 30 minutes, cinq fois par semaine).


On ne parlait donc même pas de se relaxer, de bien dormir, de détoxifier régulièrement son organisme ou de s'assurer du bon fonctionnement du système nerveux.

Quatre recommandations très basiques, et seul 3% de la population les accomplis !

Pourquoi donc, malgré tout notre savoir, n'appliquons-nous pas ces stratégies ?

Dans les articles qui suivent, vous découvrirez comment le stress affecte notre organisme, comment il inhibe les parties les plus évoluées de notre cerveau (notre cortex préfrontal), stimule les zones les plus ancestrales, « animales » et automatiques de notre système nerveux, nous empêchant donc ainsi de faire des choix rationnels pour notre santé.

Nous découvrirons également comment le Netwok Spinal Analysis sort l'organisme de sa physiologie de défense (stress) et permet ainsi à l'individu de prendre de meilleures décisions pour sa santé.


1. L'expression « walking wounded » (littéralement « le blessé ambulant ») est un mot anglais qui décrit la grande majorité de la population : pas assez malade pour être alité, mais affligé de petits bobos et dysfonctionnement liés à la répétition, jour après jour, de petites erreurs de style de vie qui finissent pas grever la vitalité, diminuer la qualité de vie et ouvrir la maladie aux grandes maladies chroniques de ce siècle.

2. Les statistiques publiées dans les revues médicales scientifiques montrent qu'aux Etats-Unis en 2001, la cause principale de mortalité était le système médical avec ses erreurs (783'936 morts), suivi des maladies cardiovasculaires (699'697 morts) et le cancer (553'271morts).




  • Autres rubriques

  • Autres articles


©2006 Neurofit SA
DidWeDo*, solution DwD-3.0
 
Dr. Yannick Pauli, Chiropraticien  |  Av. Vinet 19, 1004 Lausanne  |  tél: 021 646 52 38 - info@neurofit.ch