Accueil
Centre neurofit
Approche Neurofit
Network Spinal Analysis
Neurologie chiropratique
Kinésiologie appliquée
Médecine fonctionnelle
Education Wellness
Chiropratique traditionnelle
Ressources
BLOG
Agenda
UNIVERSITE WELLNESS
en cours d'élaboration DR. YANNICK PAULI
en cours d'élaboration GUERIR LE CERVEAU
en cours d'élaboration


Contact  |  Horaire/Accès  |  Plan du site  |  Informations légales  |  Fiabilité de l'information
Approche Neurofit / Path to Wellness
retour sur le sommaire imprimer cet article envoyer cet article à un ami
Philosophie de la santé
« Path to Wellness » est basé sur un certain nombre de principes fondamentaux qui forment une véritable philosophie de la santé ; philosophie qui donne la ligne directrice de la prise en charge de chaque individu. Cette philosophie, respectueuse des lois biologies de la vie et de l'individu, détermine chaque action, chaque décision, chaque option que nous proposons à nos patients.
Notre approche du patient est guidée par une philosophie de la santé qui trouve ses bases dans les principes traditionnels de la chiropratique:

1. RESPECT DES LOIS BIOLOGIQUES DE LA VIE

Les principes traditionnels de la chiropratique reconnaissent l'existence d'un principe organisateur qui donne à l'univers toutes ses propriétés. En chiropratique, ce principe organisateur s'appelle Intelligence Universelle. Cette Intelligence est compartementalisée dans chaque être vivant, qui possède donc également une force vitale immatérielle, organisatrice et régulatrice des fonctions de son organisme. D'autres traditions appellent cette force "Chi", "Prana" ou encore "Elan Vital". En chiropratique, nous appelons ce principe organisateurde l'être vivant "intelligence innée". Nous basons notre approche sur la reconnaissance que seul le patient peut guérir, pour autant qu'il n'y ait pas d'interférence à l'expression de cette intelligence. Le rôle du professionnel de la santé est donc d'assister cette capacité innée de guérison du patient, en corrigeant tout obstacle qui pourrait obstruer son expression optimale.

L'apport spécifique de la chiropratique aux sciences de la vie est la découverte que cette "intelligence innée" s'exprime essentiellement au travers du système nerveux. L'objectif de la chiropratique est de découvrir les interférences potentielles à l'expression de cette intelligence au sein du système nerveux - en chiropratique, nous appelons ces interférences des « subluxations » - et de les corriger de la manière la plus efficace, la plus sûre et la plus économe.

2. APPROCHE GLOBALE DU PATIENT

Si notre approche se base essentiellement sur la correction des subluxations, nous reconnaissons que la santé de l'individu est comparable aux trois pieds d'un tabouret. Si les trois pieds sont équilibrés, le tabouret est solide. Si l'un des pieds est faible, c'est tout le tabouret qui perd de sa stabilité et qui risque de tomber.

Ces trois pieds sont la structure, la biochimie et l'émotionnel.

Nous reconnaissons donc qu'une prise en charge efficace de la santé de l'individu et de ses subluxations nécessite une approche qui aborde ces trois aspects.


3. AMELIORATION DE LA SANTE

Notre expérience clinique nous a convaincu que le traitement des symptômes et de la maladie est une cause perdue. Si Albert Einstein disait qu'il est impossible de résoudre un problème avec le niveau de pensée qui a amené le problème en premier lieu, nous affirmons qu'il est également impossible de résoudre un problème en traitant ce problème.

Pire encore, nous soupçonnons qu'un système qui traite la maladie, ne fait qu'en créer encore plus.

La solution? Le seul moyen de résoudre un problème est d'améliorer globalement la santé. Ne pas traiter myopiquement les symptômes, mais bien améliorer la santé et la vitalité globale de l'individu, ré-équilibrer l'organisme de manière globale, afin de permettre à l'intelligence innée de s'exprimer de la manière prévue par la nature et la laisser faire ce que seule elle sait faire: guérir, globalement et sans effets secondaires.

La santé, c'est un état caractérisé par l'intégrité anatomique, physiologique et psychologique de l'individu ; sa capacité à remplir les rôles qui lui tiennent à c?ur au niveau familial, professionnel et de sa communauté ; sa capacité à gérer le stress physique, biologique, psychique et social ; un sentiment de bien-être et un risque fortement réduit d'être malade ou de mourir de manière précoce.

4. APPRENDRE A PÊCHER

Nous connaissons tous l'adage qui dit "donnez un poisson à un affamé et il mangera pour un jour, apprenez-lui à pêcher et il mangera pour toujours".

Nous sommes convaincus qu'il s'applique également au domaine de la santé. Le système de soin suisse ne fait que donner un poisson au souffrant. C'est un système basé sur la maladie - le fait que les assureurs aient changé leur nom en "santésuisse" ne change en rien la situation ! - qui traite cette dernière sans se soucier de ses causes. Essentiellement, le thérapeute est payé pour ramener l'individu au point où il en était juste avant d'avoir son problème.

Si je traite un patient qui souffre de mal de dos, qu'il se sent mieux, mais qu'il retourne à ses habitudes (et ses attitudes) qui ont amené le problème en premier lieu, ai-je fais mon devoir? Si je fais disparaître une douleur ou un symptôme sans en comprendre les raisons profondes, ai-je fais mon devoir? Si j'aide un patient à se sentir un peu plus à l'aise, mais que je ne l'aide pas à développer de meilleures stratégies de vie, que je n'aide pas son système à être plus apte à se guérir par lui-même, que je ne l'ai pas aidé à être plus heureux dans sa vie, ai-je fait mon devoir? Si je fais disparaître le mal de tête d'un patient mais qu'il retourne à son poste de travail où il mal-traite ses collaborateurs ou s'il rentre chez lui pour crier sur sa femme, ai-je fais mon devoir? Si mon patient ne sent plus rien, mais n'est pas plus intéressé à suivre un style de vie sain, ai-je vraiment changé les choses? Non. Pire encore, je renforce l'idée que la personne n'a pas à se responsabiliser car il y aurait toujours quelqu'un d'autre pour "réparer" les conséquences de son ignorance ou de sa négligence.

« Guérir est l'expression extérieur du voyage de découverte intérieur »

Dans cette optique, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour apprendre à nos patients à pêcher. A prendre conscience des facteurs et des attitudes qui ont amené le problème en premier lieu. A mettre en place des stratégies et un style de vie plus sain et plus adapté.





  • Autres rubriques

  • Autres articles


©2006 Neurofit SA
DidWeDo*, solution DwD-3.0
 
Dr. Yannick Pauli, Chiropraticien  |  Av. Vinet 19, 1004 Lausanne  |  tél: 021 646 52 38 - info@neurofit.ch