Accueil
Centre neurofit
Approche Neurofit
Network Spinal Analysis
Neurologie chiropratique
Kinésiologie appliquée
Médecine fonctionnelle
Education Wellness
Chiropratique traditionnelle
Ressources
BLOG
Agenda
UNIVERSITE WELLNESS
en cours d'élaboration DR. YANNICK PAULI
en cours d'élaboration GUERIR LE CERVEAU
en cours d'élaboration


Contact  |  Horaire/Accès  |  Plan du site  |  Informations légales  |  Fiabilité de l'information
Network Spinal Analysis / Wellness
retour sur le sommaire imprimer cet article envoyer cet article à un ami
Créer le Wellness
Vous continuez de nous lire et ce concept de wellness commence à vous intriguer.

Vous vous demandez ce que vous pourriez faire pour améliorer votre propre wellness et qualité de vie ?
Vous suffit-il de mettre un coussin de massage au fond de votre baignoire - celui qui procure une véritable sensation de « wellness » !! - ou de manger une soupe « Wellness » de Maggi ?

Existe-t-il un médicament, une pilule, ou autre potion qui améliore le wellness ?

Comme nous l'avons précisé plus tôt, un traitement médical traite la maladie et la pathologie, mais ne fait rien pour améliorer le bien-être et le wellness. Il faut donc des interventions spécifiques pour améliorer le wellness.

Autant dire que des données empiriques suggèrent que de nombreuses disciplines et thérapies peuvent améliorer le wellness. A ce jour, ce domaine étant encore nouveau, peu d'études ont évalué de manière scientifique ce qui participe à l'amélioration du bien-être.

C'est ce à quoi s'est attelé le Dr. Robert Blanks, de l'Université de Californie à Irvine et son équipe (le Dr. Blanks travaille depuis à l'Université Atlantique de Floride). En collaboration avec les chiropraticiens pratiquant le Network, ils ont évalué plus de 2800 patients recevant des soins Network. Ceci leur a permis de créer un modèle mathématique capable de mettre en évidence les différents facteurs qui participent à la création du bien-être (wellness), en utilisant Network Spinal Analysis comme intervention.

CLIQUEZ ICI POUR ACCEDER AU MODELE STATISTIQUE

Les résultats sont fascinants :

Dans un premier temps, les chercheurs ont pu mettre en évidence que la mise en place d'un style de vie sain permettait d'améliorer le wellness. Pas de surprise à ce niveau-là.

Dans le modèle mathématique, les chercheurs ont également créé une équation permettant de déterminer avec quelle « force » une intervention participait au wellness. Cette équation détermine un chiffre entre -1 et 1. Le chiffre « 1 » signifie que la stratégie participe très fortement à l'amélioration du wellness. Le chiffre « 0 » signifie que la stratégie n'a aucun impact sur le wellness, alors qu'un chiffre de « -1 » signifie que la stratégie impacte très fortement le wellness, pour le pire.

Les chercheurs ont pu mettre en évidence qu'un style de vie sain participait au wellness avec une force de 0.222.

Dans la catégorie du style de vie sain, les chercheurs ont évalué trois stratégies :

1.« Les pratiques de santé », qui incluent l'activité physique, la relaxation, la méditation/prière, le Taï Chi et le Yoga
2.« La réduction des risques » qui inclut arrêter de fumer et diminuer la consommation de cafféine.
3.« La nutrition » qui inclut la consommation d'une alimentation saine et organique, le végétarianisme et la prise de supplément alimentaire.

Première découverte intéressante: ces trois interventions n'agissent pas avec la même force sur l'impact du style de vie sain sur le wellness :

- pratiques santé = 0.724
- réduction des risques = 0.281
- nutrition = 0.628

Nous constatons donc que le fait de réduire ses risques (arrêter de faire quelque chose de mauvais) est important, mais pas autant que de faire quelque chose de proactif, tel que les pratiques de santé.

Deuxième observation intéressante, les pratiques de santé (qui ont essentiellement deux actions : mettre le corps en mouvement et/ ou calmer l'esprit) agissent plus fortement sur le wellness que la nutrition.

Utilisant les catégories du Questionnaire Santé, Wellness et Qualité de vie, les chercheurs ont pu mettre en évidence d'autres informations très intéressantes. Voici avec quelle force les différents paramètres influencent le wellness :


  • Paramètres physiques 0.742
  • Paramètres mentaux / émotionnels 0.896
  • Paramètres niveau de stress 0.740
  • Paramètres joie de vivre 0.717


Il est intéressant de constater que les facteurs émotionnels ont un impact beaucoup plus important que les facteurs physiques dans l'amélioration du bien-être. Toute intervention qui n'affecte donc que l'aspect physique de l'individu sans améliorer son psyché sera donc limitée, comparé à une intervention qui améliore ces deux aspects.

En étudiant l'influence du Network Spinal Analysis sur le wellness, les chercheurs ont fait quelques découvertes très intéressantes, certaines mêmes stupéfiantes.

Premièrement, les chercheurs ont pu mettre en évidence l'importance de la durée des soins Network.

Cela veut dire que plus la personne reçoit des soins pendant longtemps, plus son wellness sera amélioré.

Cela fait sortir le Network des interventions biomédicales (qui traite la maladie ponctuellement) et le place dans les interventions de type style de vie (plus l'on fait de l'exercice physique modéré dans la durée le plus l'on en bénéficie).

Cette découverte est importante. Les chercheurs ont pu mettre en évidence que, pendant la durée de l'étude (certaines personnes recevaient des soins depuis plusieurs années), le Network n'atteint PAS de bénéfice clinique maximal. Cela veut dire que, plus les patients continuent les soins, plus ils en profitent.

Il est essentiel de comprendre le concept de bénéfice clinique maximal.
En médecine traditionnelle, on accepte qu'un traitement aide la personne jusqu'à un certain point : le point de bénéfice clinique maximal. Après cela, le traitement ne fait plus rien. Il ne sert donc à rien de continuer de traiter.

Par exemple, si le but du traitement est de faire disparaître ou de diminuer au maximum une douleur de dos - que l'on utilise pour cela des médicaments, des manipulations chiropratiques ou ostéopathiques, ou des massages - il ne sert à rien de continuer après que la douleur ait disparut.

Cette étude montre que le Network offre des bénéfices différents d'un traitement traditionnel, puisqu'il permet d'améliorer la qualité de vie globale de manière continue (ou du moins sur le nombre d'années représentées dans l'étude, c'est à dire jusqu'à 5-7 ans de soins !!).

Deuxième observation important est le rôle joué par la conscience corporelle.

Pendant les soins Network, les patients développement deux types d'ondes - des mouvements ondulatoires de la colonne -, décrit en plus de détail dans un autre article. La majorité des gens sont conscients de ces ondes, alors que certains ne les ressentent pas, bien qu'elles se développent. L'étude a pu mettre en évidence que les personnes qui développent l'onde et qui la ressentent ont une meilleure amélioration du wellness que ceux qui les développent mais ne les ressentent pas.

Nous avons consacré une section entière à l'importance de la conscience corporelle dans la santé et la guérison (voir "Conscience somatique" dans Network Spinal Analysis)

Les deux découvertes les plus surprenantes, sont aussi les plus intéressantes pour les personnes qui envisagent de recevoir des soins Network.

Premièrement, les constats empiriques de centaines de chiropraticiens pratiquant le Network laissaient suggérer que cette approche améliore le wellness, sans cependant savoir jusqu'à quel point.

Les chercheurs ont été surpris de constater la force avec laquelle le Network participe au wellness : 0.429.

C'est deux fois plus qu'un style de vie sain !

Cela veut dire qu'une personne qui ne fait que des soins Network verra son wellness s'améliorer deux fois plus qu'une personne qui ne pratique qu'un style de vie sain sans soins Network !

Cela explique peut être également pourquoi de nombreuses personnes entreprennent une certaine activité, par exemple exercice physique, fitness, régime alimentaire et ensite abandonnent.
Les bénéfices au niveau de leur ressenti sont minimes et ne valent pas l'effort investi !

Deuxième découverte étonnante - et importante pour les praticiens de Network qui ont en général une approche holistique de la santé et qui recommandent et « coach » leur patient vers un style de vie sain - l'impact du Network sur un style de vie sain.

Les chercheurs ont découvert que le Network influençait également le wellness indirectement en promouvant un style de vie sain.
C'est à dire que les personnes recevant des soins Network ressentent, après un certain temps, le besoin spontané d'améliorer leur style de vie. Par exemple, 40% des patients recevant des soins Network ont spontanément entrepris une activité physique régulière.

Cependant, le résultat le plus impressionnant sans aucun doute celui lié à l'ajout des soins Network à un style de vie sain. Cette combinaison donne une force de 0.654 !

Cela veut dire qu'une personne qui suit un style de vie sain et qui rajoute des soins Network triplera les bénéfices pour son wellness de son style de vie sain, comparé à une personne qui n'a qu'un style de vie sain, sans Network.

Toute personne qui désire avoir un style de vie sain et qui veut en bénéficier au maximum, se doit donc de considérer recevoir des soins Network.

Dernière découverte intéressante, et non des moindres, est la capacité des soins Network à « tamponner » les effets du stress. En effet, les chercheurs avaient inclus dans leur modèle l'impact sur le wellness d'un changement d'état civil (divorce), d'un changement de travail ou de domicile, ainsi que des traumatismes intervenus. Ils ont découverts que ces phénomènes n'affectaient pas le wellness chez les gens recevant des soins Network, ce qui a amené le Dr. Blanks et son équipe à émettre l'hypothèse que les soins Network réguliers permettaient à l'organisme et à la personne d'être moins affectés par le stress.











  • Autres rubriques

  • Autres articles


©2006 Neurofit SA
DidWeDo*, solution DwD-3.0
 
Dr. Yannick Pauli, Chiropraticien  |  Av. Vinet 19, 1004 Lausanne  |  tél: 021 646 52 38 - info@neurofit.ch