Accueil
Centre neurofit
Approche Neurofit
Network Spinal Analysis
Neurologie chiropratique
Kinésiologie appliquée
Médecine fonctionnelle
Education Wellness
Chiropratique traditionnelle
Ressources
BLOG
Agenda
UNIVERSITE WELLNESS
en cours d'élaboration DR. YANNICK PAULI
en cours d'élaboration GUERIR LE CERVEAU
en cours d'élaboration


Contact  |  Horaire/Accès  |  Plan du site  |  Informations légales  |  Fiabilité de l'information
Network Spinal Analysis / Stress et physiologie
retour sur le sommaire imprimer cet article envoyer cet article à un ami
Stress, émotions et ancrages physiques
Chaque situation, chaque circonstance de vie, chaque personne que nous rencontrons dans notre vie va laisser une trace physique et émotionnelle dans notre organisme. Nous appelons ces mémoires tissulaires des ancrages. Plus le contenu émotionnel de la situation est fort, plus l'ancrage sera important. Par exemple, il vous est certainement plus facile de vous souvenir où vous étiez et ce que vous faisiez lorsque vous avez appris l'attaque terroriste du 11 septembre sur les Twin Tours de New York ou l'assassinat du Président Kennedy, que par exemple, des dernières élections communales.

Un ancrage est une mémoire tissulaire d'un événement, positif ou négatif.
L'interprétation du positif ou négatif vient de notre perception de la situation.
Imaginez par exemple que votre c?ur bat rapidement, vous êtes légèrement étourdis et vous avez les mains moites. Si cela se produit en présence de votre amant/e, vous appelez cela l'amour. Si cela se produit alors que vous vous promenez seul, tard la nuit, dans une petite ruelle mal éclairée et qu'il vous semble que quelqu'un vous suit, vous appelez cela de la peur.

Chaque situation de vie est associée à une certaine attitude physiologique.
Imaginez une situation dans laquelle vous avez eu le sentiment d'être rabroué ou humilié. Vous avez respiré d'une certaine manière, vous avez pris une certaine posture, vous avez eu certaines émotions, votre physiologie a produit certaines substances. Quelquepart dans vos tissus - il s'agit souvent des tissus vertébraux -, l'énergie et l'information de cette situation s'est ancrée, mémorisée. Il en est de même pour une situation dans laquelle vous vous êtes senti en toute puissance, où vous étiez aux commandes du monde, où rien n'aurais pu vous arrêter.

L'ancrage est en fait un « bouton » qui est prêt à être pressé.
Avez-vous déjà remarqué que certaines personnes ne vous conviennent pas, qu'elles vous rendent mal à l'aise. Vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde. En fait, ce n'est pas la personne que nous n'apprécions pas, mais c'est ce que son énergie active, au travers de nos ancrages, dans notre physiologie. Lorsque quelqu'un vous dit quelque chose et que vous explosez, ce n'est pas le mot en lui-même qui est responsable, mais c'est ce que l'information qu'il contient déclenche, en pressant vos boutons, en activant vos ancrages.

Le problème avec un ancrage, c'est qu'aussi longtemps qu'il est présent, il peut être activé.

Lors des soins Network, nous remarquons cela régulièrement. Un pourcentage élevé de personnes qui ont, dans le passé ou actuellement, suivi une démarche psychologique n'en ont bénéficié qu'au niveau cognitif. Parler et prendre conscience fait du bien, mais ne permet pas toujours de faire lâcher les ancrages physiques. Lorsque le corps se reconnecte à lui-même, certains ancrages sont activés, et les vieilles émotions que l'on croyait résolues resurfacent. Tout démarche de soutien psychologique devrait donc être accompagnée ou combinée à un travail corporel.

La bonne nouvelle est que le développement de l'onde somato-psychique au niveau 2 des soins Network (voir chapitre suivant) permet de suspendre définitivement ces ancrages dans les tissus.

Une autre bonne nouvelle, c'est que, au travers du Network et de l'Intégration Somato-Respiratoire (ISR), la personne peut apprendre à créer de nouveaux ancrages plus sains. Par exemple, en ISR, la personne apprend é découvrir les zones de paix de son corps. Dès lors, et cela indépendamment des circonstances extérieures ou intérieures, elle peut se connecter avec ce sentiment de paix.

En Network, lorsque nous travaillons sur les Spinal Gateway (les voies d'accès vertébral), nous formons de nouveaux ancrages qui enseignent à l'organisme à se mettre en physiologie de croissance lorsqu'ils sont touchés. La personne peut être stressée, elle vient, s'allonge sur la table, le praticien prend un contact léger sur la Gateway et le corps entre spontanément en physiologie de croissance, déclenchant ainsi la réponse de relaxation.

La personne peut interrompre ses soins, revenir plusieurs années après, et cet ancrage positif sera toujours présent. Un contact, et le corps se remet en physiologie de croissance.



  • Autres rubriques

  • Autres articles


©2006 Neurofit SA
DidWeDo*, solution DwD-3.0
 
Dr. Yannick Pauli, Chiropraticien  |  Av. Vinet 19, 1004 Lausanne  |  tél: 021 646 52 38 - info@neurofit.ch